Emissions Kiosque académique

DEBAT DES JEUNES: La baisse de la qualité de l’enseignement supérieur et universitaire en RDC; une bombe à retardement

La qualité durable de l’enseignement au sein des universités et instituts supérieurs en RDC est un défi auquel le pays fait face.

En RDC, la massification de l’enseignement supérieur est devenue un problème urgent. Assurer la qualité de l’enseignement dans nos établissements est désormais prioritaire. Avec aujourd’hui plus de 1000 établissement d’enseignement supérieure, de dimension et infrastructures différentes, le système éducatif congolais semble être menacé par ce que l’on qualifie de prolifération des universités.

Le monnaiellage des cotes en milieu universitaire est aussi un des problèmes qui touche l’enseignement supérieur et universitaire en RDC. S’il y a quelques années, on pouvait apprécier les produits sorti et formés dans nos institutions supérieures, de nos jours la tendance a fortement baissé. Le niveau de formation n’est plus le même. Les mauvaises pratiques ont envahi et se sont installer dans nos milieux universitaires.  Parmi ces mauvaises pratiques ériger en système, il y a le monnaiellage des cotes pour certains et l’échange des points pour le sexe pour d’autres.

Cette pratique qui est devenue une source de revenue sur pour certains enseignants, constitue un danger permanent pour le pays. La plupart des ceux qui terminent les études universitaires ont du mal à faire face au monde du travail, les entreprises qui les reçoivent en stage se plaignent et se posent des questions sur l’avenir de l’enseignement.

Cet ainsi que dans le cadre de son projet : accès des jeunes et des femmes au média et à la gestion des institutions publique, la radio universitaire, grave à l’appuis de financier de l’ambassade Suède en RDC et la supervision d’internews la Radio Universitaire ISDR organise une conférence débat sur le thème : « LA QUALITE DE L’ENSEIGNEMENT DANS LES INSTITUTIONS SUPERIURS ET UNIVERSITAIRES DU SUD KIVU » avec pour objectif de mettre au tour d’une même table les différents intervenants dans le secteur de l’éducation Universitaire pour faire un état de lieu du système éducatif congolais.

Les intervenants dans ce débat sont

  • Joachim RUHAMYA : Enseignant d’Université et auteur d’un article sur la sexualité transactionnelle en milieux Universitaires.
  • Professeure NATHALIE NAKABANDA : Professeure à l’Université Catholique de Bukavu
  • Raphael LWAMA : Etudiant en deuxième année de Licence à l’ISDR Bukavu
  • Alliance BAHIZIRE : étudiante  G3 communication de l’Université Officielle de Bukavu

Suivre l’intégralité du débat via ce lien